Logo de QUIZAS Films

QUIZAS

Les Arcandiers

de Manuel Sanchez

sortie : 11 décembre 1991

durée : 1h35

genre : drame

type : long-métrage

avec Géraldine Pailhas, Simon de La Brosse, Dominique Pinon, Yves Afonso, Charles Schneider

Synopsis

Trois arcandiers, c'est-a-dire dans le patois du centre de la France des êtres fantaisistes et brouillons, décident de partir au Brésil tandis que, quelques kilomètres plus loin, à Nevers, Bernadette Soubirous s'ennuie dans sa chasse. Elle va les accompagner à leur insu et les entraînera jusqu'au bout de leur rêve.

Bande-annonce

Photos

Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers Les Arcandiers

Crédits photos :

Récompenses

Nominé aux César du cinéma en 1992 pour « le meilleur premier film »
Prix du Public au Festival de Belfort 1991
Prix d'Interprétation masculine pour Dominique Pinon au Festival de Saint-Martin

Distribution artistique

Géraldine Pailhas » Véronique/Bernadette Soubirous
Simon de La Brosse » Tonio
Dominique Pinon » Bruno
Yves Afonso » L'ingénieur
Charles Schneider » Hercule
Rudy Moraes » Lamotte
Christophe Rossignon » Le Brigadier
Joachim Milleriou » Le voleur de mobylette
André Dupon » Le micheton
Robert Darmel » Le pompiste
Alain Chesnel » Le patron de la boîte
Toni Librizzi » Le dragueur
Marcel Barbier » Le ferrailleur
Marcel Gassouk » Le routier
Jean-Michel Molé » Le croque-mort

Équipe technique

Miguel Sanchez » Directeur de la photographie
Hélène Viard » Monteuse
François Emmanuelli » Chef Décorateur
Xavier Amblard » Directeur de production
Pascal Alesi » Assitant-Réalisateur
Martine Harrar » Costumière
Luc Perini » Ingénieur du son
Patrick Cauderlier » Cascadeur

Scénario

Jackie Berroyer » Scénariste
Manuel Sanchez » Scénariste
Muriel Sanchez-Harrar » Scénariste

Musique

Étienne Perruchon » Compositeur

Production

Alain Rocca » Producteur
Cofimage » Production
France 3 Cinéma » Production
Studio Canal » Production
Lazennec Production » Production
SGGC » Production

Distribution

Pan Européenne France » Distributeur en France

Avis & Presse

Avis de chrischambers86

« Petits miracles et grosses galères sur les routes de Nevers et de Saint-Nazaire… Avec “Les arcandiers”, Manuel Sanchez impose un ton bien à lui entre humour et fantastique poétique ! Développant le scénario d'un court-métrage qui lui avait valu plusieurs prix, le cinéaste dépeint ici l'équipée loufoque de trois glandeurs le long de la Loire ! À l'errance cocasse de ses trois anti-héros, parmi lesquels Dominique Pinon, Sanchez ajoute du mystère avec le personnage de la craquante Géraldine Pailhas, réincarnation hypothétique de Sainte Bernadette ! La première heure est formidable d’humanité car le réalisateur, dont c'est le premier long-métrage, réussit à faire passer dans son histoire quelque chose de l'air du temps ! » Lire la suite

POSITIF

La nature, ayant horreur du vide, s'empresse généralement de le remplir de métaphysique; ça ne loupe pas, et c'est là que « Les Arcandiers » devient passionnant, grâce à l’ambiguïté équilibrée que parvient à installer le metteur en scène. Ayant repris l'argument d'un court-métrage homonyme tourné en noir et blanc par lui-même cinq ans auparavant (...) Manuel Sanchez développe le récit initial en un étonnant road-movie des bords de Loire (couleur, cinémascope) où l'irrationnel n'affleure que si on le veut bien. Eric Derobert pour Positif

LA REVUE DU CINÉMA

Des jeunes paumés qui prennent la route : une image moderne qui a été banalisée par des avatars de films dits d'errance collectionnant les lieux communs. Ici, les pièges du genre sont évités. Fuyant toute représentation folklorique des prolos, le réalisateur montre des personnages à l'état brut qui ne parviennent pas à exprimer leur mal de vivre (...) Difficile de cataloguer ce premier film culotté et hors-mode. « Les Arcandiers » était à l'origine un court métrage plusieurs fois primé, notamment au festival de Clermont-Ferrand. Manuel Sanchez en a judicieusement réécrit un long, prenant le temps d'installer une ambiance singulière, de peaufiner les dialogues et de fouiller ses personnages. Attachant, original, brillamment interprété, joliment écrit et, détail d'importance, férocement drôle. On rit beaucoup aux aventures lamentables de ces Arcandiers qui cultivent l'art de n'aboutir à rien. Danièle Parra pour La Revue du Cinéma

TÉLÉRAMA

Tonio, Bruno, Hercule, sont des arcandiers, comme on dit dans le Nivernais. Des mecs qui glandent, mais y mettent un si bel optimisme, une si grande énergie, qu’ils en deviennent terriblement attachants. Le meilleur du film est là, dans ce formidable portrait de trois copains à l’horizon bouché (...) Le grand plaisir des Arcandiers, tient donc aux comédiens : Simon de La Brosse, Dominique Pinon et Charles Schneider. Manuel Sanchez, qui signe ici son premier long métrage, les filme en scope, dans des paysages hivernaux. Et parfois, on sent autant l’amitié qui réchauffe le cœur, que le froid qui gèle les mains. Isabelle Danel pour Télérama

LE MONDE

Les hauts et bas, faits et méfaits, de ses " arcandiers ", gribouilles à la mode du Val-de-Loire, de rêvasseries de coin de zinc en minables casses de rouleau de cuivre via le kidnapping raté de Bernadette Soubirous transformée en radeau auto-moteur, carburent à la verve souriante et à la déglingue sans poncifs, avec un bel élan. Jean-Michel Frodon pour Le Monde

PREMIÈRE

Terriblement drôle.
icône pour retour en haut de page

Webdesign : ...